Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez

(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ?

Hortense Delacroix
Consumed by the shadows
Hortense Delacroix
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 6ème année
Célébrité : Christina Nadin
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 28 Parchemins : 457 Gallions : 613 Date d'inscription : 28/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2322-hortense-moonlight-night http://www.mumblemumps.com/t2330-hortense-liensrp http://www.mumblemumps.com/t2329-cerise-chouette-d-hortense http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

how do you forgive
the unforgivable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Bien sûr, j’irai à Pré-au-Lard avec toi samedi. » Répondit Hortense à Lou, avec un petit sourire gêné et son éternelle voix douce. C’était au début de la semaine qu’elle avait accepté d’aller au village le prochain week-end avec sa camarade et amie, Lou. Il y avait bien longtemps qu’elles n’avaient pas fait une sortie entre filles. Mais plus la semaine avançait, plus Hortense regrettait d’avoir accepté. Elle pensa plusieurs fois à annuler, mais elle n’osa pas. Elle ne voulait pas décevoir Lou. C’était Zoya qui les avait présentées et l’année passée, sans le savoir, Lou avait beaucoup aidé la lycanthrope en partageant l’expérience de son obscurus avec elle. Elle s’était attachée à elle et l’aimait beaucoup. Lou ne savait rien de la lycanthropie de Zoya et Hortense, mais elles s’entendaient très bien et la louve était heureuse de la compter parmi ses amies. Comme Lou ne savait pas ce qu’elle était, elle n’était pas non plus au courant pour Ambroise. La Française ne lui en avait jamais parlé. Elle n’en avait d’ailleurs parlé qu’à très peu de personnes, c’était quelque chose qu’elle ne voulait pas que l’on sache. Jusque-là, elle n’avait eu aucune raison de lui parler de ce passé qui la hantait encore aujourd’hui, mais cette fois, elle allait peut-être devoir finir par le faire. Le samedi était arrivé plus vite qu’elle ne l’aurait cru et elle n’avait pas réussi à parler à Lou, ni à décommander. Hortense décida de lui écrire une lettre pour qu’elle ne l’attende pas et qu’elle profite de sa journée sans elle. Elle l’envoya le samedi matin, presque une heure avant l’heure du départ prévue :

Lou,
Je ne me sens pas très bien, je ne peux pas venir.
Je m’en excuse et j’espère que tu profiteras bien.
On pourrait peut-être y aller une prochaine fois ensemble ?
Hortense.


Hortense comprendrait si son amie n’avait plus envie de l’inviter, c’était presque intolérable d’annuler au dernier moment. Mais elle ne se sentait réellement pas bien à l’idée d’y remettre les pieds. Parce qu’il y était, parce qu’il l’attendait. Ambroise travaillait désormais à Pré-au-Lard. Elle avait toujours eu peur qu’il la retrouve, elle avait eu raison de s’inquiéter. Elle ne savait pas depuis combien de temps il était là, mais quand elle avait été à Pré-au-Lard mi-novembre, elle était tombée sur lui dans la boutique Honeydukes. Il l’avait vue, il lui avait souri, elle en avait eu froid dans le dos. Après s’être cachée au salon de thé le reste de la journée et avoir été raccompagnée au château, elle ne s’y était plus rendue. Depuis presque deux mois, elle n’y avait plus mis les pieds. Elle savait qu’il n’attendait qu’une chose, qu’elle revienne. Il ne pouvait pas mettre les pieds au château. Ici, elle se sentait plus ou moins en sécurité. Après avoir envoyé sa lettre, Hortense resta un moment dans son dortoir, dans son lit. Elle n’avait même pas pris la peine de se préparer. Il pensait probablement à elle, à cet instant. Elle avait envie de vomir. Elle resta inanimée dans son lit jusqu’à ce qu’elle se souvienne du jour où elle avait été transformée et surtout, de la nuit qui suivit. Cette fois, impossible de rester au lit, elle se leva. Mais elle ne comptait pas quitter son dortoir non plus. Elle alla s’asseoir plus loin, dans un coin, contre le mur. Elle rabattit ses jambes contre elle et fixa à nouveau le vide sans voir le temps passer.

Quelqu’un frappa à la porte du dortoir quelques instants plus tard. Hortense leva la tête au moment où la porte s’ouvrit. C’était une de ses camarades de dortoir. Il lui semblait pourtant l’avoir entendu partir plus tôt. Elle chercha Hortense dans son lit, là où elle était quand elle l’avait quittée, mais elle n’y était plus. Elle ne mit que quelques secondes à la trouver, ce n’était pas la première fois qu’elle allait s’asseoir contre ce mur. « Ça ne va pas, Hortense ? Tu veux que je reste avec toi ? » Hortense ne voulait pas déranger sa camarade, elle sourit et secoua la tête pour lui indiquer que ce n’était pas la peine. « Une de tes amies t’attend devant la salle commune… une brune de Serpentard. Tu veux que je lui dise que tu dors ? » Cette description pouvait décrire pas mal d’élèves de Serpentard, bien qu’Hortense n’ait pas tant d’amies. Il y avait Lou et il y avait Zoya. Il était plus probable que ce soit Lou, qui vienne voir comment elle allait après la lettre qu’elle avait dû recevoir. La proposition de la Poufsouffle était tentante, mais Hortense était bien trop honnête pour la laisser mentir. « Non, tu peux lui dire que j’arrive ? Merci. » La Poufsouffle alla rapidement mettre quelque chose d’un peu plus présentable sur le dos et aussi d’un peu plus chaud. Elle traversa ensuite la salle commune et ouvrit la porte qui la séparait du reste des cachots. Lou était là, comme elle s’y attendait. Elle n’était pas encore partie pour Pré-au-Lard. « Lou… Désolée de t’avoir fait attendre. » Elle parlait de l’attente devant la salle commune, bien sûr. Elle n’avait toujours pas changé d’avis. Elle n’avait pourtant pas à s’excuser, elle avait fait vite et n’avait même pas pris la peine de mettre du maquillage ou autres futilités. La porte de la salle commune de Poufsouffle se ferma derrière elle. « Je… je ne veux pas te retenir plus longtemps. Tu peux aller à Pré-au-Lard, on peut se voir plus tard. Je ne me sens pas d’y aller… pas aujourd’hui. Je suis désolée de t’avoir prévenue un peu tard… » Dans les yeux d’Hortense, on pouvait lire la peine qu’elle avait à l’idée d’avoir blessé Lou. Elle tenait à elle comme à une amie précieuse.

-- Hortense & Lou --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
Alexandra L. Dashkova
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 28 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How do you forgive the unforgivable ?
« True friends never leave you during hard times. »
Janvier 2001
~ Hortense & Lou ~


S
amedi, on était samedi ! Lou sautait de son lit plutôt de bonne humeur, cela faisait combien de temps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu que Kamen soit enfermé en quarantaine pour que ça arrive ? A croire qu'une part de bonheur ne pouvait jamais arriver sans sa part de malheur... Mais l'espoir c'était de nouveau mis à briller en elle, c'était comme la flamme au fond d'elle-même avait recommencer à brûler, comme si on l'avait ramené à la vie et cela lui faisait un bien fou. Elle recommençait à sourire Lou, à rire, elle retrouvait son innocence qui avait bien failli lui être totalement arraché. Autre chose la mettait de bonne humeur d'ailleurs, aujourd'hui elle avait rendez-vous avec Hortense, elles allaient se rendre à Pré-au-Lard et Lou avait hâte de sortir de se château. Les choses se passaient peut-être un peu mieux pour elle, mais Alexandra n'oubliait pas que ces malheurs lui étaient tombés dessus depuis qu'elle avait mis un pied dans cette école. Elle qui pensait passé des années extraordinaires à Poudlard, que rien ne pouvait être pire que Durmstrang, elle devait se rendre à l'évidence... Elle détestait Poudlard, elle détestait cette ambiance qu'elle trouvait austère au sein du château.

Elle détestait ses murs qui retenaient ceux qu'elle aimait dans les cachots... Alors que la petite poupée russe se préparait dans le dortoir, elle recevait une lettre écrite par cette amie qu'elle devait retrouver dans une petite heure, si elle l'ouvrait avec le sourire, elle perdit bien vite ce dernier pendant sa lecture... Qu'Hortense annule leur sortie c'était loin d'être un problème, ce qui chiffonnait la petite Lou, c'était plutôt de savoir que la jaune et bronze n'allait pas bien... C'était décidé, elle allait lui rendre visite ! Elle ne lui répondait pas, elle continuait de se préparer, habillée d'un simple jean et d'une tunique dans les tons de bordeaux. Une fois prête elle sortait de son dortoir, de sa salle commune et se dirigeait vers celle de son amie qui se trouvait non loin des cuisines de l'école. Elle profita de croiser une élève de la maison des poufsouffle pour lui demander d'aller chercher Hortense en espérant que cette irait réellement, c'est lorsqu'elle allait finalement faire demi tout qu'elle finissait par voir la française arriver, elle l'accueillit alors avec un sourire chaleureux.

"Ce n'est rien." Répondait-elle simplement sans se défaire de son sourire, ce qui changeait de l'année dernière. Son amie reprenait la parole et Lou eu du mal à suivre le fil de la conversation. "Laisse tomber Pré-au-Lard" Répondait-elle en balayant l'air de la main, elle aurait aimé y aller, c'était vrai, mais Lou était bien plus inquiète pour son amie. Elle lui montrait alors les gâteaux qu'elle avait pris avec elle. "Et si tu m’invitais dans ta chambre, qu'on se bourre de cochonnerie tout la journée et que tu me racontes ce qui se passe ?" Tentait-elle de proposer avec douceur, Lou serait là pour elle si elle la laissait faire. "On peut aussi parler d'autre chose si tu préfères !" Suggérait-elle, elle ne voulait pas forcée son amie à parler si elle n'en avait pas envie non plus. Un air malicieux régnait dans son regard, un air qui laissait deviner que quoique Hortense puisse penser, elle comptait bel et bien s'incruster, cette journée elles devaient la passer ensemble, peu importait à Lou du lieu où elles allaient dans le fond, la jeune femme préférait être là pour réconforter une amie.
(c) Emi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Hortense Delacroix
Consumed by the shadows
Hortense Delacroix
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 6ème année
Célébrité : Christina Nadin
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 28 Parchemins : 457 Gallions : 613 Date d'inscription : 28/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2322-hortense-moonlight-night http://www.mumblemumps.com/t2330-hortense-liensrp http://www.mumblemumps.com/t2329-cerise-chouette-d-hortense http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

how do you forgive
the unforgivable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hortense s’en voulait tellement d’annuler son rendez-vous avec Lou à la dernière minute car elle ne pouvait pas contrôler ses émotions. Qui disait qu’elle verrait forcément Ambroise si elle se rendait à Pré-au-Lard ? Peut-être qu’il ne l’attendait pas, peut-être qu’il n’y était même plus. Une illusion qui lui donna espoir pendant quelques secondes avant de se rappeler qui était ce garçon. Il n’aurait pas abandonné si facilement, elle n’avait pas besoin d’avoir un lien avec lui pour le savoir. Lou était là. Elle n’était pas partie sans elle malgré la lettre. Venait-elle vérifier qu’Hortense ne lui mentait pas ? Venait-elle lui demander de venir quand même ? Ces derniers temps, Lou paraissait plus heureuse, Hortense l’avait remarqué. Elle s’en voulait d’autant plus de lui gâcher sa journée. Mais quand elle leva les yeux vers Lou et que son amie prononça ces mots, elle se sentit soulagée : « Ce n'est rien. » Lou avait un sourire qui lui réchauffait le cœur, elle en avait presque les larmes aux yeux. Hortense fit de nouvelles excuses et lui dit qu’elles feraient cette sortie une prochaine fois. « Laisse tomber Pré-au-Lard. » Répondit-elle alors. La Poufsouffle savait à quel point Lou avait envie d’y aller et de sortir de ce château le temps d’une après-midi. « T’es sûre ? » Demanda-t-elle tout doucement, car il n’était pas trop tard pour changer d’avis, Hortense ne lui en voudrait pas. Mais Lou avait l’air sûre d’elle. Elle lui montra des gâteaux qu’elle avait ramené. La Française sourit enfin, même s’il restait faible. Elle était très touchée par les attentions de son amie. « Et si tu m’invitais dans ta chambre, qu'on se bourre de cochonnerie toute la journée et que tu me racontes ce qui se passe ? » Le cœur d’Hortense se serra à l’idée de raconter à Lou ce qu’il lui arrivait. Elle ne savait pas si elle y arriverait. Elle ne pouvait pas lui en faire la promesse. En revanche, elle pouvait bien l’inviter dans son dortoir, il ne restait plus grand monde chez les Poufsouffle, personne ne dirait rien. « On peut aussi parler d'autre chose si tu préfères ! » La Serpentard était si gentille, qu’avait fait Hortense pour mériter une amie aussi attentionnée que Lou ? Elle remercierait cent fois Zoya de les avoir présentées l’une à l’autre. La Poufsouffle acquiesça. « Merci… » Souffla-t-elle avec un sourire gêné. Elle espérait que Lou ne finisse pas par regretter son choix. Hortense se retourna et toqua sur le bon tonneau le bon nombre de coups, puis la porte s’ouvrit. Elle fit entrer son amie dans la salle commune.

« Bienvenue chez les Poufsouffle. » La Française n’avait jamais mis les pieds dans une autre salle commune que la sienne et ne savait pas s’il y avait beaucoup de différences en dehors des couleurs. Elle ne savait pas non plus si c’était la première fois que Lou s’aventurait sur les terrains d’une autre maison. Tout comme Hortense, Lou n’était là que depuis l’année passée. Mais elle aimait bien cette salle commune, même si c’était différent de Beauxbâtons, elle s’y sentait presque à la maison. Elles traversèrent le lieu commun pour aller vers les dortoirs des filles, celui de sixième année. « C’est ici. Mon lit, c’est celui-là. » Dit-elle en désignant son lit qu’elle n’avait pas fait puisqu’elle l’avait quitté peu de temps avant. Elle avait un peu honte de présenter sa chambre de cette façon, alors elle se hâta d’aller tirer les draps pour qu’il soit plus présentable et qu’elles puissent s’asseoir dessus. Elle ne s’attendait pas à de la visite. C’était la première fois qu’elle en avait d’ailleurs. Assise sur son lit, Hortense fixa un instant le mur contre lequel elle s’était assise quelques minutes plus tôt, par terre. Pourquoi réagissait-elle de cette façon ? Elle se trouvait faible et se dégoûtait elle-même parfois. Des larmes coulèrent sur ses joues en silence, elle les balaya d’un revers de la main. Dans le silence du dortoir, elle se sentait à nouveau envahie par les émotions. « Je… je ne veux plus retourner là-bas. » Elle parlait bien sûr de Pré-au-Lard. Si elle n’y retournait pas, elle ne pourrait pas honorer sa parole. Elle avait dit qu’elles iraient une autre fois, mais là, elle ne voulait plus jamais y aller. Elle se sentait à nouveau désolée. Hortense ne savait plus quoi faire. Au château, il ne lui arriverait rien. Au château, il n’avait pas accès.

-- Hortense & Lou --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
Alexandra L. Dashkova
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 28 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How do you forgive the unforgivable ?
« True friends never leave you during hard times. »
Janvier 2001
~ Hortense & Lou ~


L
ou s'inquiétait bien plus pour son amie que pour une quelconque sortie à Pré-au-Lard, même si elle se faisait une joie d'y aller. C'était donc tout naturel que lorsque Hortense lui demanda si elle était sûr, elle hocha simplement la tête par l'affirmative, ce n'était pas grave, Lou n'allait pas en faire un plat du moment qu'elle pouvait tout de même passer la journée avec la poufsouffle, elle avait d'ailleurs décidé de s'inviter dans son dortoir ! Elle avait tout prévue et elle avait bien décidé d'être là pour elle, car elle avait bien compris que quelque chose n'allait pas. Elle ne mettait pas longtemps à convaincre la demoiselle. Lorsqu'elle la remerciait, la serpentard haussa seulement les épaules, pour elle s'était tout à fait normal et elle se disait que si les rôles étaient inversés Hortense serait sûrement là pour elle aussi. Elle allait mieux, elle avait l'impression de respirer à nouveau et elle voulait profiter de ces moments de calme dans sa vie, même s'il restait quelques problèmes bien évidemment. Elle suivait son amie dans le dortoir ou évidemment elle n'avait pas réellement le droit d'être, mais braver l'interdit parfois ne faisait pas de mal n'est-ce pas ? Surtout pas lorsqu'il s'agissait de remonter le moral à une amie ? Lorsque cette dernière lui souhaita la bienvenue, Lou regardait tout autour d'elle, l'ambiance était tellement différente de chez les serpents. Ici c'était tellement accueillant, plus chaud aussi, une salle commune qui évidemment ressemblait beaucoup à ceux qui y résidait, même si Lou ne se désignerait pas forcément froide et austère, mais bon... Seul le jaune la gênait, il y en avait beaucoup trop !

"Eh ben ce n’est pas mal du tout, très douillet !"
Lâchait-elle le sourire aux lèvres tandis qu'elle la suivait dans ce qui devait être son dortoir, les couleurs étaient évidements différentes, les lits étaient les mêmes. Mais encore une fois ici il se dégageait une chaleur qui n'existait pas chez les verts et argent. Elle lui montrait alors son lit et Lou s'approchait alors afin d'y déposer son butin une fois qu'Hortense ai tiré les draps. Lou se fichait bien que son lit soit fait ou non c'était vraiment un détail qui lui passait bien au-dessus. Elle s'y installa dès que la voie fût libre. Elle ouvrait alors un des paquets de gâteaux et en proposait un à Hortense. Le silence retomba d'un coup et Lou ignorait si la jeune femme parlerait d'elle-même, mais elle n'avait aucune envie de la forcer à quoique ce soit. Elle prit un gâteau pour elle aussi et croquait tout simplement dedans lorsqu'enfin la jaune et noire pris la parole. Lou tournait alors son regard vers elle. Elle cherchait à comprendre pourquoi, comprendre ce qui avait pu se passer, elle ne comprenait pas... Elle lisait la peur dans le regarde de son amie et cela ne lui plaisait pas. Elle posait alors son gâteau et se tournait vers Hortense.

"Il s'est passé quelque chose ?"
Demandait-elle en fronçant des sourcils. Elle posait avec douceur une main sur son épaule. "Hortense je suis là si tu veux te confier." Assurait-elle en espérant qu'elle accepterait de lui parler. "Tu ne vas pas pouvoir rester enfermer ici pour toujours tu sais..." En disant ses mots, elle pense à Kamen, à Andreï qui eux sont en bas, qui eux sont enfermés et personne ne sait s'ils sortiront un jour... Non désiré être enfermée... Elle ne pouvait pas rêver de ça pas vrai ? Son regard se faisait doux, compatissant, elle voulait lui apporter du réconfort, qu'elle se sente en confiance, elle voulait comprendre ce qui avait pu lui arriver...

(c) Emi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Hortense Delacroix
Consumed by the shadows
Hortense Delacroix
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 6ème année
Célébrité : Christina Nadin
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 28 Parchemins : 457 Gallions : 613 Date d'inscription : 28/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2322-hortense-moonlight-night http://www.mumblemumps.com/t2330-hortense-liensrp http://www.mumblemumps.com/t2329-cerise-chouette-d-hortense http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

how do you forgive
the unforgivable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hortense avait laissé Lou entrer dans la salle commune de Poufsouffle et dans son dortoir. Elle ne se souciait pas des problèmes qu’elles pourraient toutes les deux avoir si quelqu’un le découvrait, elle n’avait pas la tête à y penser. Elle avait tout d’abord souhaité que Lou aille profiter de Pré-au-Lard de son côté, mais finalement, elle était plutôt reconnaissante envers la Serpentard de vouloir passer du temps avec elle malgré son moral qui n’était pas au beau fixe. Hortense se demandait ce que Lou pouvait bien penser de la salle commune de sa maison. Elle, elle n’avait jamais eu l’occasion d’en visiter d’autres. « Eh ben, ce n’est pas mal du tout, très douillet ! » Dit Lou en répondant sans le savoir à la question qu’Hortense n’avait pas formulé. Douillet était un adjectif qu’Hortense aurait pu utiliser elle aussi pour décrire la salle commune de Poufsouffle, alors il lui allait. De toute façon, même si Lou n’avait pas aimé, la Française n’aurait rien dit. Chacun avait le droit d’avoir son opinion. Une fois dans le dortoir, Hortense désigna son lit. Elle tira les draps rapidement, puis les deux filles s’installèrent sur le lit. Lou sortit les gâteaux qu’elle avait apportés. Quand la brune lui en proposa un, elle l’accepta et la remercia en même temps. Avec son gâteau à la main, qu’elle n’avait pas encore goûté, Hortense regardait le mur face à elle. Des larmes perlèrent sur ses joues quand elle repensa à tout ce qui la rendait malheureuse. La Poufsouffle brisa le silence et dit qu’elle ne voulait plus retourner à Pré-au-Lard. Incapable de se calmer, elle posa son gâteau. Elle lui redonnerait une chance un peu plus tard. « Il s'est passé quelque chose ? » Demanda son amie avec douceur. C’est avec la même délicatesse qu’elle posa sa main sur l’épaule d’Hortense. A cet instant, la lycanthrope sursauta légèrement. C’était l’épaule qu’elle ne supportait pas qu’on touche, celle où elle avait été mordue. Mais comme il s’agissait de Lou, elle ne fit pas de mouvement de recul comme elle aurait fait habituellement. Elle se contenta d’enlever délicatement la main de la jeune fille de son épaule et elle tint sa main dans les siennes, histoire qu’elle ne se sente pas rejetée. Elle ne pouvait pas dire à Lou qu’elle n’aimait pas être touchée à cet endroit, sinon elle devrait lui parler de cette cicatrice qui la hanterait à jamais et du mal qui la touchait. « Hortense, je suis là si tu veux te confier. » Lou ne mettait pas Hortense dans une position facile, même si elle lui laissait entièrement le choix de se confier ou non à elle. La Poufsouffle n’avait jamais raconté ce qui lui était arrivé à personne. Elle ne savait pas comment Lou réagirait. Elle avait peur de la dégoûter. Elle avait peur de tant de choses. Elle en avait marre d’avoir peur. Elle souffrait en silence. Elle serra un peu plus les mains de son amie sans pour autant lui faire mal. Elle ne voulait pas qu’elle parte. Elle était contente qu’elle soit à ses côtés.

« Tu ne vas pas pouvoir rester enfermée ici pour toujours, tu sais… » C’était douloureux d’accepter ce fait. Car c’était un fait, elle ne pourrait pas rester enfermée pour toujours à Poudlard. Elle allait devoir sortir un jour ou l’autre, et même si ce n’était pas forcément à Pré-au-Lard, elle savait qu’il la retrouverait. Elle ne pouvait pas se cacher. Peut-être qu’elle le pourrait, mais elle n’était pas assez forte. « Je sais… » Répondit la Poufsouffle, abattue. Hortense regarda un instant Lou dans les yeux. Elle se dit qu’elles étaient assez proches pour qu’elle lui fasse confiance. Si elle se confiait, Lou ne la jugerait pas et ne le répèterait pas. Il fallait qu’elle lui fasse confiance, sinon elle resterait muette et sa situation n’avancerait pas. « Je ne veux plus aller à Pré-au-Lard parce que… parce qu’il y a… quelqu’un… que je ne veux plus voir… » C’était assez flou comme explication, elle savait qu’elle allait devoir être un peu plus explicite si elle voulait que Lou comprenne où elle voulait en venir, mais Hortense avait du mal à mettre des mots sur cette histoire en en disant assez sans trop en dire non plus. « C'est quelqu’un de mon passé… un ancien ami de mon grand-frère qui... travaille là-bas. » C’était parce qu’il travaillait justement à Pré-au-Lard qu’Hortense avait croisé Ambroise, plus exactement à Honeydukes. La sorcière ne savait plus si elle avait déjà parlé à Lou de son grand-frère Thibault. Il avait vingt-trois ans, tout comme Ambroise. Sans s’en rendre compte, Hortense avait planté ses ongles dans la main de Lou tant elle était stressée par ce qu’elle racontait. Elle s’empressa de retirer ses mains de celles de son amie en espérant ne pas y laisser de traces car même non transformé, un lycanthrope marquait quand il griffait. Mais heureusement, elle s’en était rendue compte sans aller jusqu’au sang. « C’est un mauvais garçon… il m’a… il m’a… » Mordue. Blessée. Transformée. Violée. Traumatisée. Meurtrie. Suivie. Pour toute réponse, Hortense fondit en sanglots. Pourquoi était-il revenu dans sa vie ? Elle avait réussi à s’en sortir sans lui, elle avait sorti la tête de l’eau. Il suffisait qu’il réapparaisse pour que sa vie éclate en milles morceaux. « Désolée… » S’exprima-t-elle, elle était incapable de poursuivre sans reprendre ses esprits.

-- Hortense & Lou --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
Alexandra L. Dashkova
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 28 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How do you forgive the unforgivable ?
« True friends never leave you during hard times. »
Janvier 2001
~ Hortense & Lou ~


L
a jeune Dashkova ne comprenait pas tout. Elle sentait bien que son amie lui cachait quelque chose. Le fait d'exprimer aussi fort qu'elle ne voulait plus retourner à Pré-au-Lard, elle n'avait pas besoin d'en entendre plus pour comprendre qu'il s'était passé quelque chose... Mais quoi ? Qu'est-ce qui pouvait mettre Hortense dans cet état-là ? Elle la  questionne alors, tente de faire parler la jeune fille, lorsque sa main se pose sur son épaule, Hortense sursaute faisant par la même occasion sursauter Lou qui ne s'attendait pas à  cette réaction, elle ne dégage pas sa main, mais vient la retirer doucement avec la sienne, même  si  elle la garde aux creux de sa main, Lou à  bien compris que la jeune femme n'aimait pas  être touchée à cet endroit-là, chose qui éveillait encore une fois sa curiosité, mais elle ne posait pas de question là-dessus, elle attendait déjà des réponses à propos du reste... Elle ne pouvait que tenter de la mettre à l'aise, elle ne savait pas si elle se confierait, mais Lou n'aimait pas voir la jeune fille dans cet état là... Et puis ce qu'elle lui disait n'était pas tout à fait vide de sens, un jour elle devrait bien sortir de poudlard, on ne restait pas indéfiniment élève ici... Elle attendait patiemment, un gâteau dans les mains qu'elle grignotait de temps à autre et si Hortense ne voulait pas parler ? Et si elle se murait dans un silence ? Lou savait qu'elle respecterait sa décision, mais elle voulait savoir, elle voulait réconforter son amie et elle pouvait difficilement le faire autrement... Hortense fini par prendre la parole et Lou hochait simplement la tête afin de ne pas la couper, mais elle n'était pas vraiment sûr qu'une suite viendrait...

Dans le regard de celle qu'elle ignorait être Louve, elle pouvait voir cet air abattu, cette impuissance et cela lui faisait mal au cœur... Lou comprenait alors que peu importe de quoi il s'agissait, c'était grave... Et au final, elle ne savait pas si elle voulait savoir, elle avait peur de savoir... Sauf que c'était trop tard, Hortense prenait doucement confiance et se lançait... Plus elle parle et plus Lou est dans le flou, une personne qu'elle ne veut plus voir ? Qui ? Pourquoi ? Cela semblait difficile pour Hortense d'en parler et pourtant Lou est comme suspendu à ses lèvres, elle veut autant savoir qu'elle a peur de savoir... Elle lui donne les informations au compte-goutte, il y a tellement de suspens que Lou en a arrêté de manger... Son passé ? Un ancien ami de son frère ? La Dashkova est encore plus perdu à présent, elle ne comprend pas et offre simplement des yeux ronds et désolé à son amie... Pourtant quelque chose hérissait les poils de la poupée russe, peut-être était-ce les ongles de la jeune fille qui se plantait dans sa peau ? La peur qu'elle peut lire dans son regard ? Elle sait que cela ne va pas lui plaire, elle fronce les sourcils lorsqu'Hortense tente d'en dire plus, elle n'ose même pas finir sa phrase et Lou comprend... Elle comprend car il y a quelques années c'était ce qui avait failli lui arriver si elle n'avait pas eu son obscurus pour la sauver...  Certes elle avait tué un homme et cela la hanterait à jamais, mais si ce n'était pas arrivé, elle aurait autant peur qu'Hortense aujourd’hui. Cette dernière s'effondra alors et Lou passait ses bras autour d'elle en faisant attention de ne pas toucher son épaule.

"Hey... Non ne t'excuse pas..." Elle l'attirait vers elle afin de l'envelopper encore plus contre elle, ses mains caressaient doucement ses cheveux dans un geste qu'elle voulait rassurant. "C'est moi qui m'excuse je n'aurais pas dû te demander de me raconter et de revivre tout ça je... Je suis désolée Hortense." Répondait-elle dans un murmure à son oreille... "Je suis désolé de ce qui t'ai arrivé... Tu en as parlé à quelqu'un ?" Demandait-elle tout de même, car c'est le genre de chose qu'il ne faut pas garder pour soit... Mais elle se doutait qu'elle avait dû faire tout le contraire et l'avait gardé pour elle... "Tu... Tu sais... Une fois j'ai failli... Ça a failli m'arriver." Lâchait-elle alors, elle n'avait jamais parlé du meurtre de son beau-père et ce qui s'était passé là-bas ce soir-là en dehors d'avec sa mère adoptive, mais parler de son expérience à elle, ferait prendre conscience à Hortense, qu'elle n'était pas seule et que Lou serait là quoiqu’il arrive. "Il faut le dénoncer..." Chuchotait-elle alors. "Tu ne devrais pas avoir peur chaque fois que tu sors de ce château..." Jamais, cela ne devrait jamais lui arriver... Lou ne relâche plus Hortense, la serrant contre elle, imaginer qu'on ait pu lui faire du mal la rend tout simplement folle de rage...

(c) Emi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Hortense Delacroix
Consumed by the shadows
Hortense Delacroix
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 6ème année
Célébrité : Christina Nadin
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 28 Parchemins : 457 Gallions : 613 Date d'inscription : 28/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2322-hortense-moonlight-night http://www.mumblemumps.com/t2330-hortense-liensrp http://www.mumblemumps.com/t2329-cerise-chouette-d-hortense http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

how do you forgive
the unforgivable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jamais Hortense n’avait parlé de ce qui lui était arrivé cette nuit-là. Certains savaient que c’était la nuit où elle avait été mordue et contaminée, que c’était la nuit qui avait changé sa vie et fait d’elle une louve. Ils étaient peu à le savoir, ils étaient encore moins à avoir eu des détails. Hortense n’avait pas voulu en parler. Elle avait peur. Elle était dégoûtée, traumatisée. Son frère avait été son premier soutien. Même si c’était lui qui avait emmené ce monstre dans leur domicile familial, il avait compris que son meilleur ami n’était pas celui qu’il prétendait être. Dès lors, il avait interdit à Ambroise de remettre les pieds chez lui. Il avait protégé Hortense, mais c’était trop tard. Elle avait été mordue. Pire encore, elle avait été violée, au beau matin de cette nuit cauchemardesque. Cette partie-là, elle l’avait enfouie loin en elle. Elle n’en avait jamais parlé à personne. Elle n’avait jamais osé de peur de ce que cela pourrait déclencher. Ambroise l’effrayait. Elle ne voulait plus jamais le revoir. Elle se dit que les choses auraient pu encore plus mal tourner. Ambroise aurait pu la tuer. Elle aurait pu tomber enceinte. Le destin n’avait pas poussé ses malheurs jusqu’au bout. Alors, tout ce qu’il lui restait à faire, c’était fuir. Il pensait qu’elle aurait besoin de lui, elle lui prouverait le contraire. Elle l’avait fait. Elle avait survécu à sa première transformation. Ambroise était celui qui lui avait fourni la potion tue-loup la première fois, Hortense était celle qui avait tout fait pour garder la tête hors de l’eau toutes les autres fois. Pas une seule fois, elle n’avait oublié de prendre sa potion. Pas une seule fois, elle n’avait cherché à reprendre contact avec lui, celui qu’on pourrait appeler son créateur, mais qui n’avait été que destructeur. La brune avait réussi à reprendre confiance en elle, à se faire des amis, elle avait réappris à sourire, à rire. Elle avait appris à se sentir à nouveau plus ou moins en sécurité. Jusqu’au jour où elle l’avait vu, où il l’avait retrouvée. En tentant de raconter à Lou pourquoi elle ne voulait plus mettre les pieds à Pré-au-Lard, Hortense avait éclaté en sanglots. Elle était incapable de se détacher de cette histoire qui la hantait encore. Elle ignorait si un jour elle arriverait à le faire. « Hey… Non, ne t'excuse pas… » Répondit Lou face aux excuses d’Hortense. Lou la prit dans ses bras et tenta de la réconforter, ce qui fonctionnait plus qu’elle ne l’aurait cru. Hortense n’avait pas serré quelqu’un contre elle depuis longtemps. Elle réalisait que sa famille lui manquait. Elle réalisait qu’elle n’était pas seule malgré tout, qu’elle avait des amies sur qui elle pouvait compter. Mais elle ne voulait pas leur mettre un poids sur les épaules, le poids de son passé. « C'est moi qui m'excuse, je n'aurais pas dû te demander de me raconter et de revivre tout ça, je… Je suis désolée, Hortense. » La Poufsouffle ne lui en voulait pas. Elle était bouleversée, mais au fond, elle était déjà soulagée de pouvoir en parler à quelqu’un. Elle se sentait désolée d’imposer cette histoire à Lou. Elle se sentait sale et elle espérait que Lou ne la voit pas autrement. Elle ignorait encore qu’elle se transformait en louve une fois par mois, en atrocité dépendante d’une potion tue-loup pour ne pas commettre de malheurs. Ambroise avait beau prendre cette potion, cela ne l’avait pas empêché de commettre des atrocités. Il était parfaitement conscient de ce qu’il faisait quand il l’avait mordue. Il avait prévu son coup. Il avait raté parce qu’il pensait qu’elle serait à présent à ses côtés. Cette idée, il ne l’avait pas abandonnée. C’était pour cette raison qu’il s’était rapproché d’elle, qu’il l’attendait en silence, à Pré-au-Lard, comme un prédateur qui guette sa proie.

« Je suis désolée de ce qui t'es arrivé… Tu en as parlé à quelqu'un ? » Demanda Lou à son amie. La Française baissa les yeux. Elle n’en avait pas parlé. Elle aurait dû. Dès qu’elle avait fui ce jour-là, dès qu’elle avait trouvé Thibault, elle aurait dû lui en parler. Même elle avait tellement honte d’avoir été aussi faible. Elle avait tellement honte de ne rien avoir pu faire. Elle avait tellement honte qu’elle ne dît rien à son grand frère. Et si elle ne lui dît rien à lui, elle n’en dît encore moins aux autres. Parce que la morsure et la contamination avaient été suffisantes pour bannir cette pourriture de sa vie, parce qu’elle ne voulait pas que son frère s’en veuille encore plus d’avoir emmené ce monstre dans leur vie. Son frère ne méritait pas de souffrir. Elle avait préféré souffrir seule. « Tu… tu sais…Une fois, j'ai failli… ça a failli m'arriver. » La louve leva les yeux vers la jeune fille. Ses yeux s’humidifièrent en imaginant Lou traverser la même peine qu’elle. Son cœur se serra. Personne ne méritait de vivre une expérience similaire à ce qu’elles avaient vécu. Ce qui était arrivé à Hortense n’était peut-être pas arrivé à Lou, mais aux yeux d’Hortense, c’était tout comme. Parce qu’elle savait à quel point ce devait être traumatisant pour la jeune fille. Elle se demandait quel âge elle avait, qui c’était, mais la Poufsouffle ne posa pas de questions à voix haute. On pouvait lire dans son regard sa compassion, mais elle était incapable de parler à cet instant. « Il faut le dénoncer… » Chuchota Lou. Ces mots la réveillèrent. Elle s’agita un peu. Au fond d’elle, elle savait parfaitement ce qu’elle devait faire. Elle l’avait toujours su. Il lui suffisait d’en parler. On l’aurait aidé à l’époque. Ses parents auraient agi. Ils se seraient assurés que plus jamais Ambroise ne la toucherait. « Tu ne devrais pas avoir peur chaque fois que tu sors de ce château… » Et jusqu’à ce qu’elle croise son pire cauchemar, son épouvantard, elle n’avait plus peur. Elle avait changé de pays pour éviter cette situation. Elle l’avait sous-estimé. Qui sait de quoi il était capable ? « Je t’en prie, tu ne dois rien dire… » Supplia-t-elle à Lou, même si elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance et que Lou n’irait pas en parler à quelqu’un d’autre. Il y avait tant de choses que Lou ignorait encore, tant de choses qu’Hortense elle-même ne savait pas. « Tu… tu ne le connais pas… tu ne sais pas de quoi il est capable… » Ambroise était quelqu’un à qui l’on accordait facilement sa confiance. Il savait très bien manipuler les autres. Il était confiant, il était tout ce qu’elle n’était pas. Jamais personne ne la croirait. Et puis, il était dangereux. Il pouvait être dangereux, à la pleine lune comme le reste du mois. Il n’avait pas besoin d’être transformé pour faire du mal, il lui en avait assez fait. Hortense hésita, puis elle se dit que c’était le moment ou jamais pour avouer à Lou ce qu’elle était. Elle se détacha doucement de ses bras. D’un geste fébrile, elle repoussa ses cheveux cachant son épaule, les passant de l’autre côté de son cou. Elle tira sur le col de son t-shirt et dévoila la cicatrice qui la marquerait à jamais, la marque des crocs d’un loup qui marquaient le bas de son cou et une bonne partie de son épaule. Cette cicatrice, elle avait toujours réussi à la cacher, toujours ou presque. C’était une autre mini victoire personnelle qu’elle avait sur Ambroise. Elle n’avait pas besoin de lui pour cacher ce qu’elle était. Doucement, elle leva les yeux vers Lou. Elle avait tellement peur d’y voir de l’effroi. Hortense savait que Lou avait un obscurus, et elle l’avait beaucoup aidée sans le savoir en lui racontant son histoire, mais Lou ignorait ce qu’elle était. Jusqu’à maintenant. Hortense s’accrocha momentanément au col de son t-shirt, avant d’en relâcher le tissu pour cacher la vilaine cicatrice.

-- Hortense & Lou --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
Alexandra L. Dashkova
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 28 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How do you forgive the unforgivable ?
« True friends never leave you during hard times. »
Janvier 2001
~ Hortense & Lou ~


L
ou ne s'attendait pas à une telle déclaration, elle ne s'attendait pas à découvrir tout ça... Jamais elle ne se serait imaginer que son amie avait traversé une telle épreuve... Elle s'en voulait d'une certaine manière, elle s'en voulait de l'avoir fait revivre ces affreux souvenirs en lui demandant de lui raconter ce qui n'allait pas... Mais, cela devait aussi la soulager d'en parler à quelqu'un. De savoir que dans ce monde quelqu'un savait, quelqu'un la soutenait sans la juger, de savoir que ça aurait lui arriver à Lou si elle n'avait pas eu de quoi se défendre... Le problème était que la poupée russe elle, avait tué l'homme qui avait voulu abusé d'elle. Jamais elle ne pourrait effacer ce sang sur ses mains... Cela avait été un accident et elle avait dû apprendre à vivre avec... Mais il y avait des fois ou c'était plus difficile que d'autre. Lou prenait son amie dans ses bras, elle faisait au mieux pour la consoler, pour la rassurer. Le silence d'Hortense lorsqu'elle lui demanda si elle en avait parlé à quelqu'un en disait long et Lou restait un moment sans rien dire. Se demandant comment elle avait fait pour tenir jusqu'ici, comment toute cette histoire avait pour ne pas la hanter, du moins tant qu'il n'était pas à Pré-au-Lard... Elle lui avouait alors que cela avait failli lui arriver, elle lui disait également qu'il fallait le dénoncer, il fallait en parler plutôt que de laisser ce criminel se balader. Elle la supplia alors de ne rien dire, caressant doucement les cheveux de son amie dans un geste qu'elle voulait réconfortant, elle répondait.

"Je ne dirais rien, soit tranquille."
Elle emporterait son secret dans la tombe s'il le fallait, mais elle ne démordrait pas du fait qu'Hortense devait en parler, elle devait le dire à quelqu'un... "Justement." Répondait Lou calmement. "Une personne de ce genre devrait être enfermé à Azkaban." Comme moi Cette pensée s'imposait à elle tandis que les images du meurtre qu'elle avait commis envahissait malgré elle ses pensées, elle faisait du mieux qu'elle pouvait pour les chasser. "Imagine qu'il s'en prenne à quelqu'un d'autre ? Imagine qu'une autre fille subisse ce qui t'es arrivé ?" Lou voulait pousser son amie à parler et elle savait que parler du fait qu'il était dangereux pour elle ne servirait à rien, en revanche lui rappeler ce qu'il pourrait faire aux autres lui semblaient être une bonne façon d'agir... "Réfléchis-y." Murmurait la jolie russe. "Je ne te dis pas d'aller en parler tout de suite... Mais une fille pourrait être sauvée grâce à toi, plusieurs filles peut-être..." Elle ignorait si cela allait fonctionner... Elle ne la pousserait pas plus que ça et elle serait avec elle si elle décidait tout de même d'en parler. Elle ajoutait tout de même une chose... "De plus, n'oublie pas que tu as une super copine qui pourrait sans doute lui régler son compte dans deux secondes." Ajoutait-elle sur un ton plus léger tandis qu'elle parlait d'elle-même évidemment, cet homme ne tiendrait pas plus longtemps qu'un simple souffle en face de son obscurus et tout le monde qui était au courant pour elle en était conscient. "Je ne le laisserais pas te faire du mal... Si tu veux je serais toujours avec toi si on doit sortir, je ne te laisserais pas toute seule d'accord ?" Proposait-elle alors, Hortense lui ferait-elle confiance ? Sortir son obscurus ne faisait pas envie à Lou, mais elle savait qu'elle n'hésiterait sans doute pas si une amie était menacée...

(c) Emi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Hortense Delacroix
Consumed by the shadows
Hortense Delacroix
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 6ème année
Célébrité : Christina Nadin
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 28 Parchemins : 457 Gallions : 613 Date d'inscription : 28/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2322-hortense-moonlight-night http://www.mumblemumps.com/t2330-hortense-liensrp http://www.mumblemumps.com/t2329-cerise-chouette-d-hortense http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

how do you forgive
the unforgivable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Je ne dirais rien, soit tranquille. » Répondit Lou à la lycanthrope en tentant de la calmer. Ces mots la rassurèrent un instant. Hortense faisait confiance à son amie. Si elle lui disait qu’elle garderait son secret, elle le ferait. Mais elle comprenait qu’on lui dise qu’il fallait en parler. Elle l’avait toujours su. Elle s’était toujours dit qu’elle en parlerait, mais elle n’y était jamais parvenue. Jusqu’à ce jour, déjà un très grand pas pour elle. « Justement. » Ambroise était un monstre, il était capable du pire. Lou semblait dire que c’était parce qu’il était aussi fou qu’il fallait le dénoncer. Le cœur d’Hortense se serra. Lui, il savait qu’elle n’avait rien dit puisqu’il n’avait pas eu de soucis. Il savait qu’elle avait peur de lui. « Une personne de ce genre devrait être enfermé à Azkaban. » Une personne de ce genre… Sans le vouloir, Hortense fit l’association avec la lycanthropie et se demanda si elle aussi elle devrait être derrière les barreaux pour ce qu’elle était. Jusqu’à ce que Lou reprenne : « Imagine qu'il s'en prenne à quelqu'un d'autre ? Imagine qu'une autre fille subisse ce qui t'es arrivé ? » Elle réalisa alors qu’elle parlait de ce qu’il lui avait fait, pas de ce qu’elle était devenue, même si, au fond d’elle, tout était lié dans un seul et même cauchemar, une seule nuit qui avait tout changé. Ambroise pouvait-il s’en prendre à quelqu’un d’autre ? Hortense n’y avait jamais songé jusqu’à présent. Cette pensée lui fit mal au cœur, elle l’écœurait. Des larmes lui vinrent à nouveau aux yeux. Il avait toujours été son cauchemar. Etait-il aussi celui de quelqu’un d’autre qu’elle ? Le serait-il un jour ou l’avait-il été dans le passé ? Elle connaissait Ambroise depuis si longtemps qu’elle ne savait plus quoi penser. Elle avait toujours cherché à l’éviter, elle aurait peut-être mieux dû l’observer. « Réfléchis-y. Je ne te dis pas d'aller en parler tout de suite… Mais une fille pourrait être sauvée grâce à toi, plusieurs filles peut-être… » Hortense regardait dans le vide, mais elle réfléchissait et elle continuerait d’y réfléchir parce que les paroles de son amie étaient censées. Mais pour le moment, elle ne pensait pas qu’il soit un danger pour d’autres qu’elle. S’il avait fait tous ces efforts pour la retrouver, c’était qu’elle était encore sa cible, son objet d’intérêt. Néanmoins, elle était peut-être naïve de penser qu’il ne pouvait pas s’en prendre à plusieurs en même temps. « De plus, n'oublie pas que tu as une super copine qui pourrait sans doute lui régler son compte en deux secondes. » Enfin, un léger sourire se dessina sur les lèvres de la Poufsouffle, mais il disparut presque aussi vite qu’il était apparu. Lou ne plaisantait qu’à moitié, Hortense savait ce dont elle était capable, ce qu’elle avait en elle.

« Je ne le laisserai pas te faire du mal… Si tu veux je serai toujours avec toi si on doit sortir, je ne te laisserai pas toute seule, d'accord ? » Hortense n’était pas prête de ressortir de Poudlard, mais elle hocha doucement la tête. Si elle devait le faire, elle ne pouvait pas rêver meilleure compagnie que son amie Lou, la seule à être maintenant au courant de son terrible secret. « Tu es vraiment une très bonne amie, Lou. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ton amitié ? » Tout comme Zoya, Lou était une amie précieuse à ses yeux. Qui aurait cru qu’elle s’attache à deux Serpentard de cette façon ? Si elle n’avait pas été lycanthrope, Zoya et elle n’auraient sûrement pas été amies et donc Zoya ne l’aurait pas présentée à Lou. Tout était lié. Hortense ne supporterait pas de perdre l’une ou l’autre de ses amies. Elle posa sa main sur la sienne et la serra doucement. « Cet homme… cet homme… ce n’est pas qu’un homme… C’est un monstre… Je ne veux pas qu’il te fasse du mal… » Ambroise était un monstre par bien des définitions. Il dissimulait bien son jeu, il maîtrisait parfaitement son jeu. Et puis il était lycanthrope. Ce n’était pas qu’un simple sorcier. Hortense ne doutait pas que l’obscurus de Lou soit fort, peut-être même plus fort qu’un loup, mais si Ambroise calculait son coup, il pourrait peut-être réussir à lui faire du mal et elle ne supportait pas cette idée. « Et moi aussi… moi aussi, je suis un monstre. » Dit-elle en éclatant en sanglot et en tirant son haut pour dévoiler la cicatrice entre son épaule et son cou. Ce secret n’était pas aussi important pour Hortense que le premier révélé. Il lui faisait pourtant tout aussi mal à cet instant. Lou s’était confiée à elle, la Poufsouffle avait eu des occasions de lui révéler qu’elle partageait son âme avec une louve, mais elle n’avait rien dit. C’était en partie pour protéger Zoya, mais surtout parce qu’elle avait peur. « Je suis tellement désolée… J’aurais dû t’en parler… » Hortense prit deux secondes pour respirer et pour renifler. Ses larmes se calmèrent un peu, elle entreprit d’en dire un peu plus sur ce qu’il lui était arrivé. « C’était une nuit de pleine lune quand il m’a… il m’a mordue. Et le lendemain… il a profité de ma faiblesse… » Pour faire ce qu’il avait toujours voulu faire. Elle n’avait pas pu lutter. Ce psychopathe. Ce pédophile. Elle n’avait que quinze ans à l’époque. « Je… j’ai jamais rien dit sur ce qu’il a fait en dehors de la morsure… Mon frère l’aurait tué… Je ne voulais pas qu’il devienne un meurtrier par ma faute… » Hortense ne savait pas que c’était exactement ce que Lou avait fait pour se sortir de la situation dans laquelle elle avait failli se trouver.

-- Hortense & Lou --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
Alexandra L. Dashkova
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 28 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How do you forgive the unforgivable ?
« True friends never leave you during hard times. »
Janvier 2001
~ Hortense & Lou ~


L
ou ne voulait pas faire de la peine à son amie, elle ne voulait pas qu'Hortense se sente coupable de quoique ce soit. Lui faire peur n'était pas le but recherché. Mais la petite Dashkova voulait lui faire comprendre qu'en se terrant dans le silence, c'était peut-être d'autres personnes qu'elle m'était en danger et doucement, elle voulait lui en faire prendre conscience. Elle lève une main pour tenter d'essayer les larmes de la jaune et noir et tente de la rassurer comme elle peut. Du mieux qu'elle peut. Parce que Lou elle le sait, si elle pouvait la moindre chose pour qu'Hortense se sente mieux alors elle le ferait. Lorsque son amie finissait par hocher la tête, un fin sourire prit naissance sur les lèvres de la poupée russe. Elle savait que ce n'était pas totalement gagné, mais c'était déjà une petite victoire en soit pour elle. Lorsqu'elle prit la parole, le sourire d'Alexandra se fit encore plus grand. Ravie de compter autant pour elle.  La vérité était qu'elle n'avait pas forcément fait quoique ce soit de base. Hortense était une amie de Zoya, Zoya était la famille de Lou, donc c'était normal. Du moins ça c'était la base. La petite brune devait bien avouer qu'elle appréciait vraiment la jeune femme et que ce qu'il y avait entre elle s’était transformer en réelle amitié. Jamais elle ne pourrait assez remercier Zoya de les avoir fait se rencontrer. Lou toujours le sourire aux lèvres finissait par simplement hausser les épaules.

"Rien tu es juste toi." Lâchait-elle tandis que son sourire allait presque rejoindre ses oreilles. Lou serrait la main d'Hortense lorsque celle-ci se posa sur la sienne, lui apportant tout le réconfort dont elle aurait besoin. Elle ne s'attendait pas à ce qu'elle allait dire... Lou gardait le silence un instant tout en réfléchissant... "J'ai un monstre sans doute encore pire en moi tu sais... Je ne crains rien." Enfin presque rien, en dehors de noircir son âme encore plus, d'apporter sa dose de magie noire à l'obscurus en elle, elle risquait simplement de perdre son équilibre et de totalement péter les plombs... Mais ça elle se gardait bien de le lui dire, sinon à coup sûr elle refuserait que Lou prenne un tel risque pour elle. En revanche la fourchelang ouvrit des yeux ronds lorsque son amie lui disait être un monstre... Avait-elle perdu l'esprit ? Lou allait parler, lui dire qu'elle n'avait rien d'un monstre, la rassurer, une personne comme elle en était l'opposer... Sauf qu'Hortense ne lui en laissait pas le temps. Elle tire sur son haut, ce dernier dévoile alors une cicatrice que Lou ne connaissait que pour l'avoir vue dans ses cours de soins de créatures magique. Il s'agissait d'une morsure de loup-garou et surtout cela voulait dire que... Tandis que Lou mettait les pièces du puzzle dans le bon sens dans son esprit, Hortense était déjà en train de s'excuser. Lou restait un moment sans réaction, n'étant pas certaine de ce qu'elle était en train de comprendre... Hortense était un... Loup-garou ? La vache si elle s'attendait à ça... Quand elle continua, elle comprit alors que c'était le même connard qui lui avait fait cela... La colère de Lou bouillonne dans ses veines, Hortense n'a même pas idée des sombres pensées qui peuvent passer dans la tête de son amie en ce moment même...

"Cette pourriture devra payer !" Lâchait-elle entre ses dents tandis qu'elle laisse entendre la colère sourde qui vit en elle. Elle comprenait pourquoi elle n'avait rien dit à son frère... Mais Lou était folle de rage de savoir ce qu'elle avait vécu. Folle de rage de savoir que son amie avait dû vivre avec ce fardeau sur ses épaules depuis autant de temps... Elle se fiche bien du fait qu'elle ne lui a rien dit jusque-là. L'important aujourd'hui était qu'elle lui fasse assez confiance pour se confier, c'était cela que Lou retenait. Et elle était fière d'être son amie et d'obtenir ainsi toute sa confiance ! Lou ne réfléchissait pas et attrapait la jeune fille contre elle. La serrait dans ses bras. "Oh Hortense... Personne ne devrait avoir à vivre ainsi." Disait-elle alors tandis qu'elle se retrouvait presque à pleurer elle aussi. Elle se recule un instant prend le visage de son amie entre ses mains et plante ses prunelles dans les siennes. "Je ne laisserais jamais rien t'arriver tant que je le peux." Assurait-elle alors dans un premier temps avant de reprendre la parole. "Et tu n'es pas un monstre. Loin de là. Tu es loin d'être quelqu'un comme lui, tu es quelqu'un d'exceptionnel Hortense d'accord ?" Disait-elle d'un regard empli de détermination, prête à massacrer la première personne qui lui dirait le contraire. Elle la lâche ensuite, se disant que puisque c'était le moment des confidences, elle pouvait bien lui en faire une elle aussi...

"Tu sais... Si... S'il ne m'est pas arrivé la même chose que toi, c'est parce que moi je... Je suis devenue une meurtrière ce soir-là..." Annonce-t-elle avant de marquer une pause. "C'est la seule fois où j'ai réellement perdu le contrôle de mon obscurus, la première fois qu'il sortait... En une seconde c'était fini." Lou ne s'apercevait qu'elle pleurait qu'une fois qu'elle ressentit quelque chose de chaud contre sa joue, une larme... Elle la chassait rapidement. Elle aussi ne l'avait dit à personne, pas même à Marek, tout le monde ignorait de quoi elle avait été capable, même sa propre mère n'avait pas été témoin de cette atrocité, elle l'avait seulement couverte en se débarrassant du corps... Lou regarde un moment ses gâteaux et soupire... "Il va nous falloir mieux que ça... C'est des pots de glace que j'aurais dû ramener." Disait-elle dans une tentative de faire un peu d'humour après toutes ses vérités révélées...

(c) Emi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Hortense Delacroix
Consumed by the shadows
Hortense Delacroix
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 6ème année
Célébrité : Christina Nadin
Pseudo : Estelle / .sparkle Âge : 28 Parchemins : 457 Gallions : 613 Date d'inscription : 28/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2322-hortense-moonlight-night http://www.mumblemumps.com/t2330-hortense-liensrp http://www.mumblemumps.com/t2329-cerise-chouette-d-hortense http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

how do you forgive
the unforgivable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Rien, tu es juste toi. » Répondit Lou à Hortense quand cette dernière lui demanda ce qu’elle avait fait pour mériter une amie comme elle. Cette réponse toucha réellement la Poufsouffle, qui doutait d’être une personne qui méritait qu’on prenne autant soin d’elle. Elle se sentait chanceuse. Allant de révélation en révélation, Hortense avoua à Lou qu’Ambroise était un monstre et qu’il pourrait la blesser si elle allait le confronter. C’était la dernière chose que la Française voulait. « J'ai un monstre sans doute encore pire en moi, tu sais… Je ne crains rien. » Hortense savait à quel point l’obscurus de Lou était puissant et dangereux, mais ce qui faisait d’Ambroise un monstre, ce n’était pas juste le loup en lui, c’était sa personnalité, c’était un tout. Devant elle, Lou semblait n’avoir peur de rien. Si seulement Hortense pouvait avoir qu’un dixième de son courage, elle affronterait Ambroise face à face. Au moins, la brune semblait être assez brave pour révéler à son amie sa véritable nature en lui montrant sa cicatrice. Elle s’excusa de ne pas lui avoir dit avant, alors qu’elle lui faisait confiance. Elle expliqua qu’Ambroise était le responsable de sa transformation. Elle ne s’arrêtait pas de parler parce qu’elle avait peur d’entendre la réaction de sa camarade. « Cette pourriture devra payer ! » Lâcha la Russe. Hortense ressentit sa colère l’envahir. Elle ne connaissait pas Ambroise, mais si elle l’avait face à elle, Lou ne le laisserait pas s’échapper. Cette idée lui coupa le souffle. Son frère aurait eu la même réaction s’il avait su que ce qu’Ambroise lui avait fait était encore pire que ce qu’il avait imaginé. Quand Lou prit Hortense dans ses bras, la louve sentit la chaleur l’envahir. C’était la magie que pouvait dégager une très bonne amie, celle qui pouvait guérir en partie un cœur meurtri. « Oh Hortense… Personne ne devrait avoir à vivre ainsi. » Un véritable moment d’émotions pour elles. Encore une fois, elle était touchée par la compassion et la compréhension de son amie. La Russe ne semblait pas lui en vouloir de ne jamais lui avoir parlé de son secret alors qu’elle, elle l’avait fait, en long et en large, sans hésitation. « Je ne laisserai jamais rien t'arriver tant que je le peux. » Hortense ne pouvait que croire les paroles de la Serpentard. Elle se sentait en sécurité à ses côtés. Peut-être pas au point d’aller à Pré-au-Lard pour le moment, mais c’était déjà un grand pas. Elle reprit la parole : « Et tu n'es pas un monstre. Loin de là. Tu es loin d'être quelqu'un comme lui, tu es quelqu'un d'exceptionnel Hortense, d'accord ? » La lycanthrope hocha la tête. Même si elle avait la même nature qu’Ambroise, cela ne voulait pas dire qu’elle ferait des choses aussi horribles que lui. Heureusement, il y avait la potion tue-loup. Cette potion lui permettait de rester consciente lors des nuits de pleine lune, malgré la transformation. Au moins, grâce à cette potion, la Poufsouffle n’avait blessé personne. Après avoir avoué à Lou la raison pour laquelle elle n’avait pas dit toute la vérité à son grand-frère, ce fut au tour de la Serpentard de lui faire une révélation : « Tu sais… Si… s'il ne m'est pas arrivé la même chose que toi, c'est parce que moi je… Je suis devenue une meurtrière ce soir-là… » Hortense ne s’attendait absolument pas aux aveux de Lou. Avec la même empathie, elle comprenait à l’instant qu’elle vivait aussi avec un très lourd secret sur le dos. L’histoire de Lou était tragique, mais c’était peut-être ce qui lui avait sauvé la vie. Qui dit qu’il ne lui serait arrivé que ce qui était arrivé à Hortense ? Qui dit que son agresseur ne serait pas allé encore plus loin ? Elle n’était pas là ce jour-là, mais Hortense savait que ce n’était que de l’autodéfense.

« C'est la seule fois où j'ai réellement perdu le contrôle de mon obscurus, la première fois qu'il sortait… En une seconde, c'était fini. » Un frisson parcourut le dos d’Hortense. Perdre le contrôle, c’était ce qu’elle craignait le plus en cohabitant avec cette louve. C’était pour cette raison qu’elle s’assurait de ne jamais oublier de prendre sa potion. Penser qu’en une seconde, notre vie pouvait changer à tout jamais à cause d’une chose qu’on ne pouvait contrôler était terrifiant. « Tu n’as fait que te protéger… tu n’es pas une meurtrière. De la même façon que j’ai été mordue et que… je ne suis pas un monstre à  tes yeux… » C’était ce que Lou venait de lui dire. Elle n’était pas un monstre. Ce qu’elle était ne faisait pas d’elle un monstre. Alors ce que Lou avait en elle ne faisait pas d’elle une meurtrière non plus parce qu’elle ne l’avait pas contrôlé, parce que ce n’était pas elle, et puis elle n’avait fait que se défendre. Ce qui aurait pu lui arriver était si terrible que la Poufsouffle était soulagée qu’elle y ait échappé. Un léger soupir s’échappa de la poitrine de la louve. « C’est terrible… ces choses… que l’on peut faire sans en être conscientes… » Laissa-t-elle entendre à voix basse. Si les bêtes en elles prenaient le contrôle, elles étaient un vrai danger pour les autres, pour n’importe qui, les proches comme les moins proches. Lou soupira elle aussi. « Il va nous falloir mieux que ça… C'est des pots de glace que j'aurais dû ramener. » Finit-elle par dire avec un peu d’humour. Hortense se mit à rire. Ce n’était peut-être pas aussi drôle que ce que l’effet voulu par Lou, mais la lycanthrope rit à pleins poumons. C’était peut-être toute la pression qui retombait, après s’être confiée pour la première fois sur son lourd passé. « Je crois bien que tu as raison. » Répondit la Poufsouffle. Il n’y avait malheureusement rien qu’elle ne puisse lui proposer sur l’instant, elle n’avait pas de glaces à disposition, alors les gâteaux devraient faire l’affaire. « Si un jour, on retourne à Pré-au-Lard… je t’offrirai une glace. » Ajouta Hortense, avec un sourire doux et sincère. Lou l’avait bien méritée. Elle avait abandonné cette journée de loisirs pour elle, pour la réconforter, et puis elle l’avait écoutée et elle s’était même confiée. C’était plus que ce qu’elle n’avait jamais espéré venant d’une amie. A vrai dire, elle n’avait pas ce genre d’amies en dehors de Lou ou même de Zoya. Maintenant, il restait la question du retour à Pré-au-Lard. Hortense savait qu’elle n’y remettrait pas les pieds de sitôt. Et après ce que Lou lui avait révélé, elle ne savait pas si elle oserait y retourner avec elle parce qu’elle ne voulait pas lui faire perdre le contrôle de son obscurus si jamais elles tombaient sur Ambroise. La Poufsouffle se sentit très étrange à cet instant. Elle ne s’était jamais demandé si elle souhaitait la mort d’Ambroise. Certes, par le passé, elle l’avait sûrement déjà voulu, mais là, elle se dit qu’il ne méritait pas la mort dans le sens où ses misères seraient terminés en une seconde. Il n’aurait jamais eu l’occasion de regretter ce qu’il avait fait. Regrettait-il ce qu’il avait fait ? Ils n’avaient jamais parlé par la suite, elle avait toujours refusé tout contact avec lui. Elle n’avait jamais lu ses lettres. Hortense commençait à suffoquer. Son souffle s’était accéléré sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle tenta de se raccrocher à ce qu’elle put, en l’occurrence à Lou. « Je crois qu’une part de moi voudrait savoir s’il regrette ce qu’il m’a fait… Une part de moi voudrait l’écouter… Je crois… je crois que c’est la louve en moi qui voudrait entrer en contact avec son créateur. C’est possible, ça ? Mais… je ne veux plus jamais le voir, moi… Je crois que je deviens folle. » Parfois, elle se faisait peur à elle-même. Elle aimerait avoir une potion vingt-quatre heure sur vingt-quatre pour pouvoir contrôler ses pensées, les siennes mais aussi celle de la créature avec qui elle cohabitait chaque jour sans forcément s’en rendre compte.

-- Hortense & Lou --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
Alexandra L. Dashkova
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 28 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 1478294386-bout-gauche0/0(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? 14844311  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How do you forgive the unforgivable ?
« True friends never leave you during hard times. »
Janvier 2001
~ Hortense & Lou ~


L
ou ne s'était pas attendu à toutes ses révélations en venant rejoindre son amie dans le dortoir des poufsouffle, endroit dans lequel elle n'avait même pas le droit de mettre les pieds. Mais n'avait-ont pas le droit de braver quelques interdits quand il s'agissait d'aider une amie dans le besoin ? Après avoir finalement appris la véritable nature d'Hortense, Lou lui avouait alors comment elle avait réussi à s'en sortir face à son agresseur qui n'avait été personne d'autre que son beau-père de l'époque... Elle mentirait si elle disait qu'elle n'avait pas peur du regard de son amie posée sur elle en cet instant. Elle venait de lui annoncer qu'elle était un loup-garou, mais Lou venait tout de même lu dire qu'elle avait déjà tué quelqu'un... Ce n'était pas tout à fait la même chose... Mais finalement elle la rassura très vite alors. Elle se sentit soulagée en entendant son amie. Elle n'avait pas totalement tort... Même si Lou ne l'avait jamais vue ainsi... Elle ne s'était jamais réellement pardonnée d'avoir ôté la vie d'une personne, même si ce dernier voulait s'en prendre à elle... Elle n'avait jamais été fière de ce qu'elle avait accomplis cette nuit-là... Elle rejetait déjà ses pouvoirs depuis tant d'année... Ce qui était arrivé n'avait pas aidé. Lorsque la jaune et noire repend la parole, Lou hoche doucement la tête pour confirmer ses dires...

"J'espère que tu n'auras jamais à vivre cela Hortense." Elle ne le souhaitait à personne, pas même à son pire ennemi... Vivre avec cette culpabilité qui vous bouffait de l'intérieur... Finalement Kamen, Andreï, Zoya, Freya, sa mère, Marek... Ils avaient été sa force durant toutes ses années, ils avaient été sa famille et sans être au courant de quoique ce soit, ils l'avaient aidé à passer au-dessus de ce qu'elle avait fait. Finalement Lou tentait de détendre l'atmosphère avec un peu d'humour, elle réussissait même l'exploit d'arracher un rire à son amie. Elle se laisse alors à rire avec elle, pas parce que c'était vraiment drôle dans le fond, mais toutes les deux après tout ça, elles en avaient vraiment besoin. Elle sourit de plus belle à la proposition de la poufsouffle.

"Adjugé vendu ! Je te ferais tenir ta promesse." Lançait-elle alors enjouée. Plus qu'elle n'aurait dû, mais elle voulait vraiment pensée à autre chose et détourner son amie de toutes ses pensées qu'elles venaient de partager. Pourtant les secondes passent, les sourires s'effacent et Lou sait que son amie est déjà retournée dans les souvenirs de cette histoire. Elle le voit à son regard, à cette petite ride qui se forme au milieu de son front tandis qu'elle semble réfléchir... Lou allait doucement la ramener à la réalité en prenant la parole, mais finalement Hortense fût plus rapide qu'elle. C'est alors au tour de Lou de se faire alors plus sérieuse, réfléchissant vraiment au problème qu'elle vient de soulever. Est-ce que la louve en elle pouvait réellement avoir besoin de voir son créateur ? La petite Dashkova n'était malheureusement pas assez calée sur le sujet... "Est-ce que vraiment un monstre comme lui pourrait éprouver du regret ? Et si c'était le cas Hortense ? Qu'est-ce que cela changerait ? Pourrais-tu réellement lui pardonner ?" Demandait-elle sans y croire une seule seconde. "Il ne mérite pas ton pardon, il ne mérite pas que tu penses à lui. Il ne mérite pas que reste terrer ici par peur de le croiser... Il mérite seulement de finir ses jours à Azkaban." lâchait-elle alors avant de reprendre. "Je ne pense pas que tu pourrais en tirer quoique ce soit de bon de le revoir Hortense... Fin ce n'est que mon avis." Après tout qu'est-ce qu'elle en savait-elle ? Elle ne connaissait pas cet homme, heureusement pour lui d'ailleurs. Tout ce qu'elle savait c'était qu'il avait agressé son amie et rien que pour cela, il méritait de payer...

(c) Emi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(hortense&lou) how do you forgive the unforgivable ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hortense ♣ Fantôme du passé [TERMINE]
» Please, forgive me ♣ Ambre
» Scénarios modifiables féminins• Facilite la compréhension de l'histoire...
» LOUIS² ► FORGIVE ME FIRST LOVE
» (hortense) moonlight night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements-
Sauter vers: